Entreprises : les facteurs clés de réussite à l’international

Se lancer sur un marché à l’international peut constituer un véritable moyen de croissance pour les entreprises lorsqu’elles sont suffisamment bien positionnées sur le marché. Certaines entreprises choisissent l’implantation d’une partie de leurs activités à l’étranger pour pouvoir se développer. Pourtant, pour étendre ses activités à l’international, une étude de marché détaillée est indispensable.

Estimer la taille du marché cible

world-1195593_960_720Avant de se lancer à l’international, il convient d’estimer la taille du marché même si cela est souvent délicat. L’information obtenue est essentielle et permet d’évaluer les ventes potentielles. Pour avoir une estimation, il existe deux approches: « bottom-up » et « top-down ». On peut utiliser l’approche top-down pour estimer l’opportunité de marché pour l’entreprise et pour décider si cela vaut la peine de se lancer. En revanche, l’approche bottom-up est pour obtenir des estimations réalistes du marché que l’on peut atteindre dans les premières années de la startup.

Plus de détails sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Approches_ascendante_et_descendante

Étudier la concurrence

Il est essentiel de se renseigner sur les concurrents qui sont déjà actifs. En effet, les concurrents ou les entreprises qui proposent des produits ou services comme les vôtres sont un élément important de l’analyse du marché. L’idée est d’identifier leurs faiblesses que vous pouvez exploiter dans votre positionnement. Ainsi, il faut savoir en quoi vos services et produits peuvent mieux répondre aux besoins de la clientèle.

Opportunités et risques du marché visé

Avant de vous engager à l’international, vous devez passer par une étude d’opportunité. En effet, cette étude vous permet de décider si le projet doit être lancé ou non. Elle nécessite une vision claire du marché cible. L’étude se fait grâce à l’analyse préalable ainsi que l’évaluation des coûts et des profits qu’on peut tirer du projet. Elle doit également identifier les risques éventuels du marché visé. L’étude d’opportunités est très bénéfique pour une parfaite connaissance de votre marché.

S’adapter à la langue et à la culture

Pour bien s’établir à l’étranger, il faut savoir s’adapter à une nouvelle cible. La langue peut souvent être un obstacle. La traduction de vos produits, discours, de votre site Internet, ou encore des échanges avec les partenaires/fournisseurs/revendeurs locaux nécessiteront forcément d’avoir un bon interprète en interne, ou de faire appel à une agence de traduction professionnelle, qui saura s’adapter aux spécificités de votre secteur. La culture peut aussi être un frein. Un produit ne se vendra pas de la même façon dans une culture consommatrice occidentale ou plus réservée en orient, par exemple. Les exemples d’échec de lancement à l’étranger dus essentiellement à un manque de connaissance de la langue et de la culture sont nombreux. Vous en trouverez des exemples sur http://www.advertisingtimes.fr/2012/09/les-25-plus-mauvaises-traductions.html.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *